TRIBUNE OUVERTE AUX PARENTS ADHERENTS A LA PEEP DE BOURG EN BRESSE

SUITE AUX MOUVEMENTS LYCEENS 

 

Tous les messages reçus par nos adhérents sont reportés.

Vous désirez apporter votre commentaire, envoyez le par mail, nous le publierons: peepbourg01@gmail.com

 

La PEEP de Bourg a aussi ouvert un forum qui vous permet

de réagir en ligne.

http://peepbourg01.forumactif.com/forum.htm 

 

Si dessous

  • Les communiqués de la PEEP sur ces blocages de lycées
  • Le points dans les lycées (mis à jour/ nouvelles reçues de la part des établissements)
  • Vos remarques anonymes, au fur et à mesure de leur reception

 


Le 14 octobre 2010

BLOCUS DES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES :
La PEEP condamne les blocus organisés

La PEEP affirme qu’il est totalement irresponsable de la part d’organisations syndicales, politiques et de parents d’élèves, d’envoyer dans la rue des jeunes mineurs et de cautionner les blocus des lycées.

Au vu des très nombreux témoignages que nous recevons, la très grande majorité des lycéens et leurs parents sont scandalisés.

La démocratie s’apprend à l’école, dans le respect des règles et de la liberté de chacun.

Ce n’est pas le cas actuellement lorsque des lycéens se font insulter et bousculer et que leur droit d’accès aux cours n’est pas respecté.

Les parents PEEP sont présents depuis longtemps devant les établissements scolaires pour faire respecter ce droit fondamental.

La PEEP appelle la majorité des parents dite « majorité silencieuse » à s’exprimer vendredi et samedi lors des élections de leurs représentants de parents d’élèves.

le 12 octobre 2010

 LA PEEP PERSISTE ET SIGNE :
Les jeunes n’ont pas à être des variables d’ajustement de combats d’idées.

A entendre s’exprimer des représentants de 16 ans d’une organisation de lycéens, et réciter un discours convenu, dogmatique et répétitif, la PEEP confirme sa position.

Oui, il y a instrumentalisation de jeunes mineurs par des adultes qui s’en servent comme outil de revendication : nous sommes la seule Fédération de parents à le dénoncer !

Quelle image ces adultes donnent-ils à des jeunes en construction ?

Dans quel monde vivons-nous !  Un monde où des adultes brandissent l’étendard de la peur et prônent une société de la défiance et de la désobéissance auprès de nos jeunes.

Ne nous étonnons donc pas que ces derniers aient de moins en moins de repères et de confiance dans l’avenir qu’ils sont pourtant les mieux à même de construire et de choisir.

Un lycéen de 16 ans dans la rue ne perd pas une journée de rémunération ! Il perd par contre des heures de cours et hypothèque une fois de plus ses propres résultats scolaires mais également ceux des plus faibles en bloquant l’accès à leur établissement.

Bientôt, ces lycéens seront majeurs et dans un pays démocratique c’est devant une urne qu’ils devront décider… Beaucoup semblent oublier que c’est là un moyen d’expression que des milliers d’autres n’ont pas dans le monde !

L’école doit  apporter aux jeunes des éléments de réflexion et des connaissances pour les aider à développer leur esprit critique, mais pas à n’importe quel prix.

Il n’appartient pas à de jeunes lycéens de défendre les intérêts des adultes mais bien à des adultes de les protéger contre toute violence.

Ne nous trompons pas d’instrument !

La PEEP a choisi le sien : la réussite par l’Ecole

 

                                                                                                                                         le 14 octobre email PEEP de Bourg

A la demande de Mme LEBOURGEOIS, proviseur du lycée E.QUINET et suite aux incidents graves du mercredi 13 octobre
au sein de l'établissement (violences physiques,morales et dégradations de biens ),
la Peep de BOURG-EN-BRESSE appelle
au calme et demande à tous les élèves de respecter le choix de chacun (pour ou contre la grève).

Depuis le début des manifestations la fédération de parents d'élèves PEEP diffuse des communiqués de presse incitant les
élèves à rester en cours.

Nous nous permettons de vous rappeller de ne pas porter systématiquement crédit à tout ce qui est rapporté par vos enfants, les propos pouvant être facilement déformés.
Il nous a été précisé que les établissements ont interdiction de fermer et que la police n'a pas le droit d'intervenir dans les lycées.

Chaque chef d'établissement fait donc de son mieux afin d'assurer la protection des personnes et des biens.
 
Nous proposons aux parents disponibles d'être présents aux entrées des lycées  pour que par leur présence ils puissent apaiser les tensions et faire respecter le choix de chacun.
 
Merci de nous faire part de vos témoignages et retrouvez sur le site de la PEEP vos réactions mises en lignes au fur et à mesure (de manière anonyme) ainsi qu'un forum. http://peepbourg01.pagesperso-orange.fr/vos_remarques_518.htm
 
 
BILAN DANS LES ETABLISSEMENTS

Lycée Carriat

Lycée Lalande

Lycée Quinet

Courrier M.Vieille envoyé le 14/10/10

Message du proviseur vendredi 22 oct

Email LALANDE vendredi 22 octobre  Message du jeudi 14 octobre 17h30
Ce matin, le lycée était à nouveau bloqué par des matériels. J'ai fait
dégager par mes agents tous les portails pour permettre l'entrée des
lyéens et personnels dès 8 heures.
Les cours se déroulent normalement à l'heure où je vous écris.
P    ar contre, le lycée Quinet est bloqué et les élèves ne sont pas
tous entrés, d'où le risque de répercussion sur Carriat.

Cette nuit, à 5h, j'ai interpelé dans le lycée, avec l'aide de la
police, 10 élèves, 2 externes et 8 internes. Ils avaient déjà barricadé
deux portails (ceux que nous avons libéré ensuite). Ils ont été
identifiés et je vais appeler les familles. La police a pris leur
identité mais les a laissé repartir à l'internat à 6h.
Ils ont utilisé des matériels, certains qu'ils ont pris dans des locaux
normalement fermés à clé; je mène mon enquête pour savoir s'il y a eu
erreur ou faute de la part de mes personnels ou malveillance.

Mes agents ont constaté que deux autres portails automatiques ont été
dégradés (fils électriques arrachés).

Je vous tiens au courant de la suite si besoin
.
 
Bonjour,
Le Proviseur de LALANDE nous a joint par téléphone hier soir :
"Je suis souvent seul dans ce lycée pour assurer l'entrée ou la sortie des élèves. Je souhaiterais qu'il y ait des parents qui accompagnent leurs enfants, même à 8h, à 9h, 10h ou 11h, parce qu'il y a des professeurs à l'intérieur de l'établissement..."
 
Si l'entrée principale est bloquée, il a été décidé de laisser l'entrée du garage à vélos ouverte.
Nous vous demandons donc, dans la mesure de vos possibilités d'accompagner votre enfant et de permettre par votre présence calme , l'accès aux cours pour ceux qui le souhaitent.
A Quinet,
J ai rencontré 4 élèves , leaders du mouvement.Nous avons convenu que demain, le blocus serait reconduit , mais que tous les élèves et les adultes qui souhaiteraient rentrer pour travailler pourraient le faire. J ai donné l autorisation de la tenue d une assemblée générale en salle de conferences a 10h30 ( 50 élèves maximum que nous filtrerons à l entrée ) pour qu ils puissent échanger et mettre en place une meilleure organisation du mouvement.Après discussion, il apparait que Lundi , tout devrait rentrer dans l ordre..cependant, la manifestation de Samedi sera determinante.....
Je remercie les Parents pour leur soutien.
Cordialement.
CLEBOURGEOIS
PROVISEUR
LYCEE QUINET
 
 
VOS REMARQUES :
 

EMAIL ENVOYE PAR LA PEEP VENDREDI 22 OCTOBRE

Bonjour,

Le Proviseur de LALANDE nous a joint par téléphone hier soir :

"Je suis souvent seul dans ce lycée pour assurer l'entrée ou la sortie des élèves. Je souhaiterais qu'il y ait des parents qui accompagnent leurs enfants, même à 8h, à 9h, 10h ou 11h, parce qu'il y a des professeurs à l'intérieur de l'établissement..."

 

Si l'entrée principale est bloquée, il a été décidé de laisser l'entrée du garage à vélos ouverte.

Nous vous demandons donc, dans la mesure de vos possibilités d'accompagner votre enfant et de permettre par votre présence calme , l'accès aux cours pour ceux qui le souhaitent.

 

Vendredi 22 octobre


Dommage que le proviseur ne se soit pas manifesté  plus tôt. Personnellement j'ai accompagné ma fille Maud hier au lycée, il n'y avait que des élèves vautrés sous des couvertures devant le lycée et la porte était barricadée, je suis donc repartie avec ma fille car je n'ai pas remarqué cette entrée dérobée ! Je n'ai pas vu d'adultes devant le lycée à ce moment. En revanche j'ai vu M Sudries mercredi mais ce jour là ma fille avait pu rentrer ! Je ne comprends pas comment une poignée d'élèves peut ainsi empêcher ceux qui veulent aller en cours de le faire, c'est assez inadmissible
Merci pour ce que vous faîtes
Vendredi 22 octobre


Bonjour,

Je viens de lire votre message concernant le Lycée Lalande, c'est dommage que le proviseur ai attendu
pour nous donner des nouvelles des cours, car nous avons emmené notre fille les 19 et 21 Octobre au Lycée
mais en voyant ce qui se passait au portail du Lycée nous l'avons ramené à la maison.
Bonne journée

Vendredi 22 octobre


Bonjour

 

je vais travailler tous les jours sur Lyon et je n'ai pas la possibilité d'accompagner ma fille le matin puisque je prends le train à 6 h 36 à Bourg

je laisse donc ma fille aller au Lycée Lalande par le car scolaire et ce matin encore elle m'a dit que c'était bloqué et elle est partie

je viens de lui dire par mail qu'il y a un accès par le garage vélo ce qu'elle ne savais pas elle va retourner pour 10 h

merci pour vos informations

 

cordiale

Vendredi 22 octobre ment

 


Merci pour ces infos très réconfortantes.

Nous sommes à Vonnas, il n’est pas facile pour nous d’être tous les matins à Bourg !

Bien que les grèves de trains nous y obligent depuis 12 jour ! (roulement entre parents).

Chaque fois que nous conduirons notre fils au lycée nous l’accompagnerons donc (comme un maternel) à l’interieur du lycée.

Merci de nous représenter

Vendredi 22 octobre


Je vous remercie de nous informer, quant à la tournure des entrées du Lycée Lalande, car sans votre site ou vos mails d'informations , il nous est difficile d'avoir des
informations réalistes.
Dans les premiers temps,ma fille en seconde me communiquait les sms qui tournaient entre élèves, lorsque j'appelais le lycée, lorsqu'elle ne pouvait soit disant pas rentrer
dans l'établissement, on me répondait c'est dommage elle aurait du insister.

Je trouves un peu leger la réponse qu'on m'a faite, car la plupart des élèves de secondes, sortent du collège, et n'ont jamais été confrontés à ce genre de situation. Les
premiers jours ma fille était terrorisée et angoissée d'aller au Lycée, et craignait ces mouvements de foule devant l'établissement.
J'habite à 25km de bourg et travail sur Lyon, et il m'est donc réellement impossible d'accompagner ma fille à l'entrée du Lycée, et je le regrette sincèrement car cette
situation commence, je le pense à exacerber tous les parents.
Pour ma part j'insiste auprès de ma fille pour qu'elle rentre dans l'établissement, quoi qu'il en soit, et lui explique que le droit de grève est une liberté, mais dans le respect
du droits des non grévistes, si on peut appeler ça des grévistes puisqu'ils ne sont pas encore sur le marché du travail.
De plus de ne pas se laisser intimider par les personnes qui bloquent le lycée, que ça fait partie du jeu, et de ne pas réagir au propos d'intimidation, et de ne pas rentrer
dans ce jeu là.

Depuis elle arrive a rentrer, difficilement ( sauf hier ), et je l'appelle régulièrement dans la journée pour savoir ce qu'il en est. C'est pour moi un stress permanent, mais
c'est la seul solution que j'ai trouvé pour m'assurer qu'elle suive ces cours.
Un parent qui vous soutien dans vos démarches
Vendredi 22 octobre



 

J'ai viens de prendre part du message concernant  le blocus des éléves de lycée et je respecte le choix de gréve d'accord où pas .  Je suis complémente outrée de voir et d'entendre des jeunes réagir comme ceci alors qu'ils sont aujourd'hui à poursuivre des études et fonder leur avenir
 Je trouve que pousser des éléves dans des débats politiques sachant que même des adultes ont du mal  cela est prendre des élèves en otage dont la plupart sont mineurs et  mettre une pression  se faire entendre par l'intermédiaire de nos enfants??????

Espérant que de tels actes se termineront rapidement afin que nos enfants puissent reprendre les cours et travailler dans de bonnes conditions et non  se laisser embarquer dans des attitudes que je trouve déplorables
Espérant que d'autres personnes réagiront ,  je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées

Mercredi 21 octobre


Bonjour,
Je remercie d'abord la PEEP de nous laisser ainsi nous exprimer ... je suis soulagée de lire que je ne suis pas la seule à être réellement scandalisée par ce qui se déroule
dans les lycées. Ma fille est à Lalande, et dès mercredi alors qu'elle était en cours , des" bandits "ont fait irruption dans la classe, et le professeur lui même envoyait ses
élèves dehors rejoindre le groupe. Ma fille m'a téléphoné et comme je ne travaille pas, j'ai pu aller la chercher. Grève des TER oblige , (nous habitons à 30km) je fais les
allers retours (120 km par jour) pour tomber sur des regroupements d'énergumènes qui traversent les rues sans crier garde, toisant les automobilistes et proférant des
insanités. Je ramène donc vite fait ma fille à la maison. ce matin je l'emmène pour 9 h , le lycée est ouvert, les entrées sont effectivement filtrées, tout semble maîtrisé, de
retour à la maison, elle m'appelle pour me dire qu'en fait elle n'a pas court car ses profs sont en grève !!!!!!! mais diantre ou va t on ? Alors qu' enfin une légère reprise semblait
se dessiner, les bandits recommencent leur complainte égoïste, faites donc des efforts, baissez la tête et retournez travailler. L'esprit de sacrifice, la notion d'effort, le
respect du travail et de l'autorité n'est plus au programme ... bel exemple pour nos enfants. Enfin, je précise que je n'ai pas donné l'autorisation à ma fille de manifester (elle
n'en a d'ailleurs pas exprimé la volonté) et encore moins de faire "grêve" car pour user de ce droit il faut au moins travailler !! Elle a 16 ans , elle est donc mineure , sous notre
entière responsabilité. Avant de leur parler de droit, il faudrait leur rappeler les devoirs ... merci et bon courage à tous . NE SCIONS PAS LA BRANCHE SUR LAQUELLE NOUS
SOMMES ASSIS .
Mercredi 20 octobre


Bonjour,

 ci-dessous mon témoignage :


Mardi 19, le lycée est bloqué par des élèves dirigés et encadrés  par des parents, des professeurs et des syndicalistes aux badges de la CGT.
Mon enfant revient à la maison.
J'appelle l'établissement pour demander comment on peut laisser faire cela. Le proviseur adjoint me répond que les profs sont là juste pour éviter les débordements.... bin voyons. Ils sont tout bonnement complices. Je déclare alors mon  intention de venir exposer mon point de vue à ces bloqueurs : on me répond que pourquoi pas, mais que si je sème la pagaille, on m'enverra les gendarmes.... Je crois réver.....
Journée sans cours.

Jeudi 21, rebelote. J'appelle l'établissement. Je parle au proviseur. Il me dit avoir été molesté mardi et ne plus vouloir prendre de risques. On le comprend quand on n'a même plus le soutien de l'équipe enseignante, administrative et des supérieurs....

Je trouve scandaleux qu'on laisse une dizaine de gamins empêcher ceux qui le veulent de travailler. Qu'ils aillent manisfester, s'ils le veulent, c'est leur droit. Mais le blocage est illégal. C'est même une atteinte aux droits constitutionnels des personnes. Ils sont beaux les grands démocrates......

Jeudi 21 octobre


Bonjour,

Suite au mail émanant de notre association PEEP, et à propos des perturbations au Lycée Carriat ces derniers temps, j'ai eu un appel tardif hier soir d'une parent de 2 élèves de seconde:
elle me signalait qu'un projet de blocus était prévu pour ce jour en me précisant que les sources de cette "information" provenaient de messages échangés antre les jeunes hier.
Qu'en est-il exactement ? Je lui ai dit que nous attendions une réaction concrète de la part du Proviseur et que malheureusement, je n'avais pas plus d'information pour l'heure.
Mon fils en terminale a également "entendu" quelques rumeurs allant dans ce sens, mais je continue à l'envoyer au Lycée avec cette incertitude de pouvoir entrer et suivre dans de bonnes conditions les cours prévus.
Que peut-on faire ?

Merci de me tenir informé de la suite et des évènements de la journée: je ne peux joindre mon fils au téléphone
( son portable est HS !!! ).

Bien cordialement,
Jeudi 21 octobre


Bonjour,

Notre fils est scolarisé au Lycée Carriat, loge à la résidence des 3 Saules alors que nous habitons Charnay les Mâcon.

Nous recevons des lettres d'absences non justifiées. Notre fils nous dit que le lycée Carriat fût bloqué le mardi 12, jeudi 14 et mardi 19 (suite auquel vous avez écrit au Proviseur).

Pouvez vous me confirmer ces dates de blocus afin que je rédige un courrier au Proviseur.

En l'attente, Cordialement
Jeudi 21 octobre


Je confirme que des adultes extérieurs au lycée étaient présents mardi matin devant les grilles .

Ils ont dit ne pas être des parents d'élèves mais des personnes de la SNCF ou autres entreprises qui venaient faire un service de l'ordre car un mot d'ordre serait passé , menaçant de mort, ont-ils dit, les manifestants, soit disant des groupes extremistes.

Mardi matin, en arrivant, nous n'avons trouvé ouverte que les grilles donnant sur le boulevard Jules Verne, notre proviseur mettait de l'ordre pour éviter des débordements et éviter que des jeunes viennent poser des cadenas sur les dernières grilles non bloquées.

En tant que professeur au lycée Carriat, j'ai trouvé cette situation difficile à vivre,
Nous sommes évidemment nombreux à Carriat à avoir le souci de dispenser à nos jeunes un enseignement de qualité mais nous vivons des tensions, des violences verbales , il faut parfois être indulgent sur notre motivation à recevoir les élèves en cours après tout cela.

Bien cordialement

Un professeur d’économie gestion au lycée Carriat
Mercredi 20 octobre



Je vous remercie pour vos informations, et suis d'accord avec le fait de nous sachions effectivement ce qui va se passer quant au suivi des cours dans les conditions que nous connaissons.

Mon fils est en 1ère au Lycée Carriat, il est interne, j'ai des informations par lui, mais comment savoir exactement ce qui s'y passe!

Je suis de tout coeur avec vous, bon courage


nous en ce qui nous concerne , notre fille ne va pas au lycée dans de tel condition, ce levé a 6h00 du matin pour se voir refouler aux portes du lycée ou ce retrouver au milieu de bandes de casseur il n'en est pas question!
nous en ce qui nous concerne , notre fille ne va pas au lycée dans de tel condition, ce levé a 6h00 du matin pour se voir refouler aux portes du lycée ou ce retrouver au milieu de bandes de casseur il n'en est pas question!

15 octobre


Je remercie le Proviseur de Carriat par rapport au message qu'il a publié.

Nous avons le droit de ne pas être d'accord, de vouloir se faire entendre mais je ne pense pas que cela passe par la violence, les dégradations et surtout le blocage des Lycées, empêchant ceux qui veulent étudier de le faire dans les meilleures conditions !!!

De plus, les 3/4 de ces jeunes, dont la plupart sont mineurs, s'octroyent des vacances avant l'heure puisqu'ils ne savent pas réellement pourquoi ils manifestent.... C'est bien dommage car c'est en s'informant que l'on évite d'être manipulé. 

15 octobre


Bonjour et merci pour votre communiqué.

J'ai appris en le lisant ce qui s'était passé mardi et mercredi dans les lycées de Bourg, j'en suis scandalisée et vous soutiens totalement dans votre réaction. Il est inadmissible d'utiliser ces jeunes uniquement pour faire masse et attirer l'attention des médias.

Tous ces jeunes ont évidemment vu l'intérêt de rater quelques cours, puis ont été poussés à la violence par des adultes irresponsables, qui biensûr s'en lavent les mains après, ayant obtenu ce qu'ils voulaient.

J'espère qu'il n'y a pas, et qu'il n'y aura pas de violences physiques graves à déplorer. Il faut biensûr que tous les parents soient cohérents et fassent un discours sérieux à leurs enfants pour qu'ils comprennent qu'ils ont été manipulés.

Leurs études passent avant tout, qu'ils aient leurs diplômes, pour bien démarrer dans la vie, et ils auront tout le temps plus tard pour juger et donner leur opinion.

Pour l'instant, qu'ils comprennent aussi qu'à l'intérieur des lycées, on prône la laïcité autant que la neutralité politique.

Bon courage à tous les enseignants, les proviseurs et à tous les parents proches de Bourg.

Une maman d'interne à 110 km.

15 octobre


nous en ce qui nous concerne , notre fille ne va pas au lycée dans de tel condition, ce levé a 6h00 du matin pour se voir refouler aux portes du lycée ou ce retrouver au milieu de bandes de casseur il n'en est pas question!
nous en ce qui nous concerne , notre fille ne va pas au lycée dans de tel condition, ce levé a 6h00 du matin pour se voir refouler aux portes du lycée ou ce retrouver au milieu de bandes de casseur il n'en est pas question!

15 octobre


Je suis vraiment scandalisée, ce matin j’ai laissé mon fils au lycée carriat pour aller en cours, je l’ai d’abord laissé côté lycée Quinet, la porte était chaînée puis il a du remonter rue de Crouy.

Il y avait une foule de jeunes qui « manifestait » ! je dirais plutôt qu’ils étaient intéressés de ne pas aller en cours !

Mon fils m’a appelé vers 8h10 en me disant qu’il ne pouvait pas rentrer, j’ai appelé le secrétariat du lycée qui m’a juré qu’il pouvait entrer au lycée que le proviseur « filtrait » les passages. Vers 8h25 mon fils m’a rappelé au téléphone la manifestation commençait et il ne pouvait pas approcher l’entrée du lycée de plus l’entrée était cette fois fermée ! j’ai rappelé le lycée et je me suis faite « envoyer » sur les roses par le secrétariat en me disant de venir récupérer mon fils. Ce n’est vraiment pas normal, mon fils ne veut pas du tout manifester il veut simplement suivre ses cours. Je me suis énervée j’ai demandé à parler au proviseur et j’ai juste réussi à avoir la vie scolaire. En insistant mon fils et quelques camarades ont pu rentrer au lycée vers 8h30.

 

Si je n’avais pas été là pour téléphoner mon fils qui a 16 ans se serait retrouvé dans la rue avec des soit disant manifestants, la porte ouverte à la violence, de qui se moque-t-on ?

La veille mon fils m’a affirmé que son professeur a du fermer la classe afin de protéger les élèves, mais où va-t-on ?

Je me demande si demain il va pouvoir rentrer au lycée ? je vais une nouvelle dois l’accompagner prendre sur mon temps de travail et voir s’il peut se rendre en cours….

 

Une mère qui a peur pour son fils…

15 octobre


Nous avons tous compris que certains jeunes bien embrigadés dans des mouvances politiques
servent de chair à canon pour des irresponsables syndicaux.
Ils veulent donc forcer les autres à obtempérer à leur diktats.
J'accepte le droit de faire grève mais je n'accepte pas que l'on impose ce choix aux autres:c'est ce
qui ce passe actuellement.
Les seuls que nous pouvons entendre aux services d'informations de toutes sortes sont ceux qui
veulent bloquer le pays, les autres ne sont pas interrogés.
De quel droit interdire l'entrée dans un lycée si l'on se réclame de la démocratie.
Après deux années terribles sur le plan économique, certains s'évertuent à casser le peu de reprise
constatée par les entreprises.
Si une forte proportion refuse certaines réformes, une non moins forte proportion comprend les
évolutions de la société et fera les sacrifices nécessaires pour assurer l'avenir de tous:cette population
silencieuse mérite autant de respect que ceux qui veulent manifester.
J'estime du devoir des forces de l'ordre de faire le travail de régulation des entrées et sorties des lycées
si des groupuscules manipulés et violents tentent d'imposer leur loi sectaire.
Ce travail de régulation doit bien entendu se faire avec fermeté mais sans violence ni provocation policière.

15 octobre

 


Je trouve inadmissible que les élèves soient dans la rue pour manifester pour leur retraite et je ne suis pas sure que la majeure partie d'entre eux savent pourquoi il manifeste.

Avant de penser  à leur retraite, ils feraient mieux de penser à leurs études et à obtenir leur bac, notamment pour ceux qui sont en terminal et surtout ne pas bloquer les élèves qui souhaitent aller en cours. 

Ma fille a été bloquée à l'entrée du lycée Carriat et a dû rentrer par une porte de service. Des élèves manquent dans la classe ce qui perturbe la bonne organisation des cours.

Les adules utilisent l'innocence de certains d'entre eux pour les mettre dans la rue et faire masse et ça, les jeunes ne s'en rendent pas compte.

De plus,  les jeunes non encadrer peuvent facilement partir à la dérive, ainsi commence la violence urbaine mais aussi génèrent des tensions entre les élèves. 

 

Les adultes doivent eux même aller dans la rue si leurs convictions les y invitent mais ils ne doivent pas envoyer les jeunes à leur place.

 

Avant de s'acharner sur toutes les positions du ou des gouvernements qui se succèdent, si chacun allait faire un petit stage dans les pays pauvres d'Afrique ou des pays de l'Est. Après, je pense que les humeurs seraient quelque peu calmées et chacun trouverait la France belle, car elle est belle, on y est heureux. Il suffit de s'en rendre compte en réfléchissant un peu. 

 

 

Une adhérente à la PEEP  14 octobre 2010

 


il n'est pas facile de ce faire une idée précise de ce qui se passe sur place. Entre ma fille qui m'appelle pour me dire qu'elle ne peut pas entrer dans le lycée, bloquée par des manisfestants et des poubelles, entre les dire des CPE qui incitent les lycéens à rester chez eux et qui racontent que les internes ont été renvoyés à leur domicile. J'ai moi-même appelé le lycée ce matin et le directeur où proviseur m'a gentiment annoncé que les cours étaient assurés, que les élèves étaient attendus en cours et que les barrières du lycée n'étaient pas fermées mais qu'il fallait faire preuve de forcing pour entrer dans l'établissement. Alors qui croire ....


Je suis scandalisé et choqué de voir de quel manière nos lycéens sont manipulés et utilisés pour défendre une cause qui n'est pas encore la leur, même si cela concerne leur avenir dans... 45 ans.

Que nos étudiants commencent par obtenir un diplôme avant de se préoccuper de quelque chose qu'il ne peuvent appréhender qu'au travers de leurs parents ou proches.

D'autre part selon mon lycéen de fils, les motivations de certaines de ses connaissances qui participent à la grève, sont plus de l'ordre du plaisir à ne pas avoir à aller en cours qu'une réelle motivation à défendre leur avenir!

 

Un père qui voudrait voir ses enfants réussir dans leurs études.

14 octobre


Je trouve les évènements de mercredi scandaleux !! et je pèse mes mots

Que des élèves soient privés de pouvoir suivre leurs cours, qu’ils aient peur de venir en classe, que des professeurs soient agressés, que l’établissement soit saccagé c’est inadmissible, tout mon soutien à Madame le proviseur

 

Il s’agit certainement de groupes isolés qui ont agit ainsi mais je ne trouve pas normal que la police ne puisse pas intervenir il y va de la sécurité des personnes. Le professeur de mon fils a du s’enfermer dans sa salle pour assurer sa protection et celle des élèves où va –t-on ?

 

Quel lien avec les reformes des retraites !!! je suis outrée de tous ces comportements

La valeur travail n’a plus aucun sens de nos jours mais heureusement pas pour tout le monde

Les gens feraient bien de se remettent au travail au lieu de toujours vouloir réclamer ceci ou cela  regardons autour de nous les autres pays !!

14 octobre


Madame, Monsieur,

 

Je suis tout à fait d'accord avec votre message

et d'autant plus sur le fait que la seule arme des jeunes réside dans la formation,

la connaissance, l'apprentissage, le savoir faire et surtout un SAVOIR ETRE irréprochable que les recruteurs apprécient fortement !

 

Alors non à la violence, non aux blocages, et surtout soyons responsables de nos enfants ...

 

Je suis allée rechercher ma fille mercredi après midi à l'internat QUINET, sur les conseils de la CPE, car Charlotte étant interne se retrouvait un peu seule en cours ...

de plus, la mobilisation incohérente et agitée de mercredi laissait présager un blocus pour jeudi avec une organisation plus soutenue.

 

Je ne pourrais me rendre aux abords du Lycée QUINET, habitant et travaillant sur Oyonnax.

 

Bon soutien,

 

Bonne journée

14 octobre


Bonjour,

 

Je viens de lire votre communiqué de presse, et je suis tout à fait d'accord avec vous. Ce n'est pas la place de nos jeunes. Honte et je dis bien honte aux adultes qui conditionnent notre jeunesse a des combats d'une autre époque. Tous ces adultes sont des irresponsables et ne savent pas le mal qui font.

Merci pour votre combat o combien plus noble et juste

14 octobre


 


Bonjour et merci pour ce communiquer je suis tout a fait d'accord avec ce qu'il y a d'écrit dans celui-ci de plus je trouve cela attérant de voir des gamins car c'est le mot ce sont encore des gamins empécher d'autre de rentrer dans le lycée ex ce matin mon fils c'est
rendu au lycée et d'autre l'on empécher de pénétrer dans l'enceinte de l'établissement en le menaçant se ne sont pas l'éducation des enfants mais celle de certains parents qui est a refaire, en attendant merci
13 octobre 2010


Bonjour,

je suis bien d'accord avec vous, mais quel moyen peut-on mettre en place pour leur faire comprendre, à part mener aussi des actions sur le terrain. Pensez vous que votre communiqué de presse suffise et soit relayé ?
Ne faudrait il pas mobiliser des parents aussi sur ce sujet ?
13 octobre 2010


re-bonjour
je viens de lire votre communiqué.....je fais partie de la population des parents en colère puisque nous avons deux enfants étudiants. En ce qui concerne notre famille nous apprenons à nos enfants les vrais valeurs sommes nous crédibles....????
Mon fils à des heures de soutien en math-physique français pour essayer de parvenir à etre  parmi les bons élèves .M… nous a rapporté du lycée des formulaires concernant la grève nous pensons que pour l'instant il doit rester étudiant et ne pas etre mélé à une telle pagaille  !!!!!!il est scandaleux de prendre nos enfants en otage (transport.....la semaine dernière il est arrivé 3 fois en retard  avec plus ou moins d'une heure!!!! ,les cours qui n'ont pas eu lieu et ceux à venir !!!!! Idem pour ma fille qui est en étude supérieur sur lyon (transport inexistant et peut etre professeur puisqu'on lui répond on ne sait pas ................
pour reprendre votre phrase...............dans quel monde vivons- nous???????????????????
salutations

13 octobre 2010


Bravo,
c'est tout à fait le discours que j'ai tenu à mes enfants lycéens qui devront dès demain faire face à un blocage des entrées au lycée Lalande (du moins, c'est le bruit qui circule). Espérons qu'il n'y aura pas de débordement,
Je montrerai votre message à mes enfants, afin qu'ils ne pensent pas que je sois la seule à réagir ainsi face à cette revendication d'adulte où le lycéen n'a pas sa place. Nos enfants  seront confronter à cette question dans  ............... 45 ans.
Autant dire que d'ici là, ils auront à affronter d'autres combats.
Bien cordialement

13 octobre 2010


Bravo ! une maman en total accord avec vous .

13 octobre 2010


 
 

 

© 2019 Peepbourg01
VOS REMARQUES